Arnaud Chaniac

Mes travaux de recherche s’attachent à caractériser les relations nouées entre les minorités anglophones du Québec et la France, de la fin de la Première Guerre mondiale à la fin de la Guerre froide. À partir de l’étude de trajectoires individuelles comme de réseaux d’influence, ma thèse entend nuancer l’historiographie francophone en mettant à jour les liens diplomatiques comme para-diplomatiques qui unissent la France au Québec anglais.

Ancien élève de l’École normale supérieure de Paris et agrégé d’histoire, je suis titulaire d’un B. Sc. en géographie et d’un B. A. en histoire (U. Paris 1 Panthéon-Sorbonne). Mon mémoire de M. A. a été amorcé alors que j’étais boursier ENS-DLLF à l’université McGill. Il a été soutenu à l’École nationale des Chartes et a été récompensé du prix de l’Institut des Amériques.

*****

My thesis work attempts to characterize the relations forged between the English-speaking minorities of Quebec and France from the end of the First World War to the end of the Cold War. Based on the study of individual trajectories as well as networks of influence, I intend on qualifying the French-speaking historiography by bringing to light the diplomatic and para-diplomatic ties that unite France and English-speaking Quebec.

Alumnus of the École normale supérieure (Paris) and « agrégé » in history, I started my Master’s thesis while being a ENS-DLLF fellow in McGill University and I defended it at the École nationale des Chartes. I graduated from the université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (B. A. in history, B. Sc in geography).